~~ Trujillo - Chan Chan - le complexe archéologique ~~

by.MC

Site archéologique de Chan Chan

Trujillo

Cliquez ici pour accéder directement aux informations pratiques

 

A 5 km de Trujillo, face à l’Océan Pacifique, se trouve un des sites archéologiques les plus célèbres d'Amérique du sud, Chan-Chán (Soleil-Soleil), ancienne capitale du royaume Chimu jusqu’à son occupation par l’Inca Tupac Yupanqui en 1470 qui se termina en saccage et… en destruction. Si bien que lorsque les conquistadors espagnols arrivèrent sur place, il ne restait en réalité plus grand chose par rapport à sa gloire passée.

La cité de Chan Chan, bâtie entre le XIIe et le XIVe siècle, est la plus grande cité en adobe du continent américain et l’ancienne capitale de l’Empire Chimu, qui devait accueillir environ 60 000 habitants. Elle est aujourd’hui classée au Patrimoine culturel de l'humanité par l'UNESCO en 1986.

La ville a été le noyau urbain d'un grand état régional qui comprenait la moitié de la côte péruvienne: de Tumbes au nord jusqu'à Lima, tous les chemins y avaient leur point de départ.

 

Les habitants de l'ancien domaine Chimú (VIII - XV après J.C.) ont fondé leur capitale au bord de la rivière Moche, dans le département de La Libertad. La capitale a été appelée Jang-Jang, ce qui signifie « soleil-soleil » en langue moche.

Le site qui s'étend sur 20 km², est constitué de 9 palais-citadelles d'environ 200 à 400 m de longueur, qui sont formées, entre autres, de pyramides tronquées, de palais, de places, d'habitations, d'entrepôts, d'ateliers et d'un réseau labyrinthique de rues. Chacune des 9 citadelles renferment des places de cérémonies, des sanctuaires, des habitations, des sépultures, des greniers, des jardins ainsi que des bâtiments clés et pourraient avoir été élevées par des souverains successifs....

Le système hydraulique, quant à lui, se distingue par ses canaux d'irrigation et ses réservoirs, ainsi que par les aqueducs souterrains et les rigoles qui ont été construits de main de maître pour transporter de l'eau sur de très longues distances.

 

Pour sa construction les chimú ont utilisé de l'argile, des galets, de la boue, du bois, des roseaux, de la paille et du chaume. Avec ces matériaux la ville s'intègre au paysage de sable de la côte comme une prolongation naturelle.

Chan Chan impressionne par ses superbes murs aux multiples reliefs présentant principalement des formes géométriques mais également des poissons et des oiseaux.

La ville est composée de citadelles qui ont un seul accès qui donne sur un chemin qui mène à d'autres voies, avec des parois et de belles constructions d'un style architectonique rectangulaire: des cours intérieures, résidences, emplacements administratifs, temples, plateformes et dépôts. Les parois ont été décorées avec des frises modelées en haut-relief avec des figures géométriques et zoomorphes.

La plateforme de la sépulture du souverain, construite en forme de T a été la construction la plus importante. La citadelle était entourée par des quartiers périphériques dans lesquels vivaient les producteurs et les serviteurs du royaume.

Ses habitants ont réalisé de magnifiques créations artistiques dans les domaines de la céramique et de la métallurgie, développant l'art exquis du filigrane, qui leur a valu d'être connus comme étant les meilleurs orfèvres de l'ancien Pérou.

Chan Chan est également connue pour ses légendes qui racontent l'existence de trésors découverts en son enceinte tels que la chaise en or et en perles qui aurait été découverte en 1535 par Martin De Estete, fondateur de Trujillo. Une autre légende indique qu'en 1864, un étranger du nom d' Ephraim George Squier trouva des coupes en argent qu'il a ensuite fondu.

 

De célèbres archéologues et chercheurs ont réalisé des fouilles dans la zone. Les noms actuels des citadelles correspondent aux noms des archéologues qui les ont étudiés (Rivero, Tschudi, Bandelier, Uhle, Tello). Ainsi, la citadelle Rivero correspond au siège de Minchancamán, dernier souverain chimú lequel -selon les chroniqueurs- fut capturé et envoyé au Cusco par les incas.

 

À ce jour, la seule section ouverte au public est le Palais Tschudi, où l’on peut visiter deux cours de cérémonies, les salles d’audiences, la citerne d’eau qui approvisionnait le palais (il y en avait une quarantaine en tout pour la cité), le mausolée et la salle d’assemblée.

On peut également visiter le musée sur place qui présente la culture chimu à travers plusieurs objets et un spectacle multimédia.

 

Pour toute question, contactez-moi.

Informations pratiques

 

Pour Chan Chan, il serait dommage d’y aller sans bénéficier du savoir d’un guide car il n’y a aucun panneau explicatif sur le site.

 Contactez-moi pour organiser votre excursion privée de la visite du site archéologique de Chan Chan. 

Ouverture : Du lundi au dimanche de 9h à 16h30

Prix de l’entrée : S/. 11 par adulte et  S/. 6 pour étudiant.

Billet valide pour 2 jours, de 9h à 16h30. Attention, les billets sont seulement en vente à Chan Chan et Huaca

Temps de la visite : 3 heures depuis Trujillo

Comment s’y rendre :

Chan Chan se situe à 5 km de Trujillo soit 15 minutes en transport :

  • En transport public, comptez 3 soles

  • En taxi, comptez 15 soles

Circuit sur mesure au Pérou Chan Chan Trujillo
Séjour sur la cote nord du Pérou Chan Chan Trujillo
Vacances au Pérou Chan Chan Trujillo
Découverte culture Chimu Pérou Chan Chan Trujillo
Circuit sur mesure Chan Chan Trujillo
Circuit découverte Chan Chan Trujillo
Découverte site archéologique Chan Chan Trujillo
Culture Chimu complexe archéologique Chan Chan Trujillo
 

© 2015 by Mc

  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
Contact : 
Email : peroubymc@gmail.com
WhatsApp : 0033 630378138
Tel Péruvien : 0051 991309099