~~~~~~~~ La côte sud du Pérou : Paracas, Ica, Nasca ~~~~~~~~

by.MC

Le guide pratique de la côte sud du Pérou

Le long de la côte Sud du Pérou s’étendent à perte de vue des dunes.

C’était le territoire de nombreuses civilisations pré-incas qui nous ont laissé des vestiges mystérieux. Parmi eux, les Nazcas et les célèbres lignes dont on ne connait toujours pas l’utilité mais qui offrent du ciel un spectacle intrigant.

Paracas est le refuge de diverses espèces marines. Dans la réserve naturelle de Paracas, nous admirrons de nombreuses espèces d’oiseaux dont des pélicans et des manchots, mais également des lions de mer.

  • Durée du séjour :

La côte sud est une région de passage pour ceux qui souhaitent découvrir ce nouveau paysage du Pérou : le dessert. De Lima à Arequipa, comptez 3-4 jours de voyages avec diverses escales possibles à Paracas, Huacachina, Nasca et enfin Arequipa.

Je vous propose de vous accompagner tout au long ou en partie de votre séjour dans le Canyon de Colca.

Besoin d’un transport privé pour vous véhiculer de Lima à Arequipa ?

Besoin de conseil pour une réservation : excursion aux îles Ballestas, buggy et surf à Huacachinac, survol des lignes de Nasca, visite de Nasca … ?

Besoin d’un guide francophone qui vous apportera tous les informations nécessaires lors des visites?

Contactez-moi.

Pour vous aider dans l'organisation de votre séjour, voici les principales attractions de la région, ainsi que le nombre de jours nécessaire pour les réaliser. :

  • Balade en bateau aux îles Ballestas et visite de la réserve naturelle de Paracas: 1 journée depuis Lima

  • Dégustation de Pisco, sur la route entre Paracas et Ica : 2 heures

  • Découverte de la lagune de Huacachina et session de buggy : 2 à 4 heures.

  • Nuit sur les bords de la lagune de Huacachina : 1 nuit

  • Survol des énigmatiques lignes de Nazca : 2-3 heures depuis Nasca (survol de 30 minutes)

  • Découverte de Nasca (cimetière pré-inca de Chauchilla et le musée Antonini) : 2 - 3 heures

  • Le climat :

La côte sud du Pérou est très désertique, bien plus que la côte Nord.   

II existe deux saisons:

  • D’avril à décembre : Tempéré et nuageux, mais sans précipitations. Température entre 20ºC et 29 ºC.

  • De janvier à mars : Ensoleillé et chaud. Température entre 14ºC et 25ºC.

 

A Nasca, le climat est  sec et ensoleillé toute l’année.

 

Altitude : entre 0 et 600 mètres au-dessus du niveau de la mer

  • Comment se rendre à Paracas

 

Par la route :

Pour nous rendre à Paracas, nous n’avons pas d’autre choix que la route, via la Panaméricaine, cette route mythique qui traverse de part en part toute l'Amérique latine.

  • depuis Lima: en bus  ou véhicule privé, 3-4 heures

  • depuis Nasca: en bus ou véhicule privé, 3 heures

  • depuis Ica : en bus ou véhicule privé, 1 heure

Contactez-moi si vous souhaitez des conseils sur l’itinéraire le plus approprié en fonction de vos envies.

  • Comment se rendre à Nasca

 

Par la route :

Pour nous rendre à Paracas, nous n’avons pas d’autre choix que la route. Nazca ne dispose pas d’aéroport.

  • depuis Lima: en bus  ou véhicule privé, 6-7 heures

  • depuis Paracas: en bus ou véhicule privé, 3 heures

  • depuis Ica : en bus ou véhicule privé, 2 heures

  • depuis Arequipa : en bus (de nuit) ou véhicule privé, 10-11 heures

  • depuis Cusco : en bus ou véhicule privé, 13 heures

Contactez-moi si vous souhaitez des conseils sur l’itinéraire le plus approprié en fonction de vos envies.

DDurée du sejour sur la cote, plage, mer et soleil au pérou
Cote sud du pérou : Paracas, Huacachina, Nazca à voir et à faire
Circuit et voyage Le cliamt sur la cote du Pérou, plage, soleil
Circuit et voyage se rendre et aller à Paracas
Nasca, survol des lignes de Nzaca, découverte et rencontre
Voyage culture et découverte la cote du pérou
Circuit, voyage et découverte Paracas, Ica, Nasca

Hôtels

 

Sachez qu'au Pérou, tout hébergement propose le Wifi gratuit. Le petit déjeuner est généralement inclus dans le prix.

Il est également courant de demander de visiter la chambre avant de poser vos bagages.

 

Une liste de recommandations des hôtels  :

 

Alerte by.MC : 

Les étoiles des hôtels au Pérou ne correspondent pas aux étoiles Européennes; Généralement vous pouvez enlever 1 étoile si vous souhaitez une référence Européenne.

 
 
 
 
 
 

Les incontournables à voir et à faire à Paracas

« Paracas » signifie en quechua « balayé par les vents ».

 

Le désert et la mer se rencontrent merveilleusement à Paracas, dans le département d’Ica, à quelques heures au sud de Lima. Les falaises au bord des plages sont pleines de vie. Des millions d’oiseaux y trouvent refuge et d’autres milliers arrivent en provenance du nord et du sud.

 

Paracas est le milieu naturel des oiseaux guaniers et de grandes colonies de loups de mer. C’est aussi un lieu de visite annuelle des oiseaux migrateurs et dernier refuge d’une série d’espèces en voie d’extinction, comme le chat marin ou chingungo, le pingouin de Humboldt et les parihuanas ou flamants

La réserve nationale de Paracas, découverte et voyage au Pérou
Les piules Ballestas à Paracas, à voir au Pérou

Les incontournables à voir et à faire à Ica et Huacachina

Musée Régional Adolfo Bermúdez Jenkins à Ica, découverte Nasca
Lagune de Huacachina, aventure ets ensation au pérou
 

Les incontournables à voir et à faire à Nasca

 

Cette petite ville de 44 000 habitants est célèbre pour de gigantesques géoglyphes, les fameuses lignes de Nazca.

Les lignes de Nazca, ainsi appelées depuis leur découverte en 1927, sont le vestige le plus incroyable laissé par une culture qui remonte à trois siècles avant l’ère chrétienne : le résultat de ces dessins et de ces tracés complexes, quelques-uns atteignant près de 300 mètres de longueur,  ne peut être aperçu qu’à 1.500 pieds d’altitude.

Les lignes de Nasca ont été étudiées par Max Uhle en 1901, par Toribio Mejia Xesspe en 1926, et ce fut Paul Kosok qui les fit connaître au monde en 1931.

La scientifique allemande Maria Reiche, disciple de Kosok, a consacré sa vie, depuis 1940 jusqu'en 1988, à la protection de ces géoglyphes, qui ont été déclarés Patrimoine culturel de l'humanité par l'UNESCO en 1994.

 

 

Histoire des lignes de Nasca :

Situés sur Pampas de Jumana, longue de 50 kilomètres en plein désert côtier du sud du Pérou, les mystérieuses Lignes et Géoglyphes de Nasca sont inscrits Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1994.

Meja Xessepe (disciple de J.C.Tello) qui est le premier à les étudier en 1926, conclut l’hypothèse considérée aujourd’hui la plus fiable : de Chemins Sacrés, car chaque dessin est tracé par une seul ligne. En effet, il considéra les problèmes de sécheresse qu’affrontaient les Nasca pour déterminer cette théorie de chemin de procession parcourus et animés (de nuit avec des torches) pour attirer l’attention des dieux et leur demander la pluie.

Ces lignes ont pris la voie de la célébrité en 1939, grâce à un scientifique américain, Paul Kosok, qui comprit la portée de Nazca en survolant le site en avion et annonça au monde entier « sa » découverte. Il qualifia ses lignes comme le « Plus Grand Livre d’Astronomie du Monde »

 

A quelle fin ces dessins ont-ils été réalisés ? II existe de nombreuses théories par rapport à l’existence de ces lignes mystérieuses. Depuis celles qui suggèrent qu’il s’agirait de pistes d’atterrissage pour des appareils extra-terrestres, jusqu’à celles qui signalent qu’il s’agirait d’un gigantesque sismographe.

La mathématicienne allemande, Maria Reich (1903-1996), prit sa suite en 1941 et y consacra toute sa vie à l’étude de ces lignes. Elle en déduit l’hypothèse d’un calendrier astronomique (stellaire) lié à l’agriculture, dont les figures signaleraient les différentes périodes ou phases solaires.

C

e fut aussi María Reiche, surnommée par les habitants locaux « l’ange des pampas », qui découvrit la pratique ancestrale qui consiste à faire des fentes dans le sol -naturellement dur et sec de la région- et les remplir avec des pierres provenant de régions lointaines.

La présence de gypse naturel  aurait contribué à fixer pendant des milliers d’années les célèbres figures du colibri, de l’araignée, du condor, du singe... Le travail acharné de Maria Reich ne permit pas d’en déterminer le sens, mais n’enlève rien à la surprise de voir s’étendre 300 immenses géoglyphes, dont un singe et un pélican, au milieu de nulle part.

Ces immenses lignes et dessins gravés sur le sol minéral sont le fait de la Civilisation Nazca, culture pré-inca qui se développa entre 300 av. JC et 800 de notre ère, réputée également pour ses céramiques polychromes à motifs zoomorphes dont certains sont similaires aux fameuses lignes.

Gravés au sol, les dessins franchissent les ravins, escaladent les collines sans que leur forme ni la rectitude des lignes en soient affectées, ni qu’elles ne s’effacent. Le microclimat permet la parfaite conservation des lignes car sans sable, ni poussières pour recouvrir la plaine et avec peu de pluie ou de vent pour les éroder, les tracés restent intacts ; et puis le gypse contenu dans le sol et l’humidité de la nuit « collent » le sable et la poussière et confortent l’enfoncement des Lignes.

Survol des lignes de Nazca, découverte de la civilisation Nazca
La Cathédrale d'Arequipa, à voir au Pérou
Découverte et visite des Nasca, le musée Antonini
 

© 2015 by Mc

  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
Contact : 
Email : peroubymc@gmail.com
WhatsApp : 0033 630378138
Tel Péruvien : 0051 991309099