~~Comment gérer le mal des montagnes~~

by.MC

Comment gérer le mal des montagnes, appelé le « Soroche » 

 

L’altitude (de 3 000 m à presque 5 000 m) se fait sentir de la région de Colca à Cusco et dans la région de Puno essentiellement.

 

A titre indicatif, la quantité d’oxygène disponible à 3 000 m correspond aux deux tiers de celle disponible au niveau de la mer. A 5 000 m, elle est de moitié inférieure.

 

Le « Soroche » frappe de nombreux voyageurs : par manque d’oxygène dû à une élévation trop rapide et une raréfaction de l’oxygène, à laquelle l’organisme n’a pas eu le temps de s’adapter.

 

Les symptômes sont : une fatigue plus importante, essoufflement, étourdissement, maux de tête, maux digestifs, de légères nausées, perte d’appétit et troubles digestifs, gêne respiratoire …

 

Ces symptômes, fréquents et normaux, disparaissent ou s’atténuent généralement d’eux-mêmes après quelques heures d’acclimatation.

 

Conseils pour remédier au "Soroche" et s’acclimater :

 

  • Monter en altitude par palier. Commencez votre séjour dans les lieux à basse altitude et monter en altitude progressivement pour favoriser l’acclimatation. Eviter un direct Lima – Cusco (forte variation de l’altitude).

 

  • Se ménager les premiers jours en altitude et prendre le temps de se reposer surtout les 1ères heures, pour que votre système respiratoire s'habitue progressivement au manque d'oxygène.

 

  • Eviter à tout prix les efforts physiques : mesurez vos gestes, marchez lentement, respirez doucement à pleins poumons, ne courez pas.

 

  • Manger des plats légers. Par exemple, l’alpaga (vivant en altitude) est une viande qui se digère bien en altitude. Contrairement au porc ou Cuy (cocon d’inde).

 

  • Boire beaucoup d’eau car on se déshydrate très vite en altitude.

 

  • Mâcher de la feuille de coca ou la boire en infusion qui est réputée excellente pour atténuer les effets de l’altitude. 

      Tous les magasins et petits marchands proposent du maté de Coca, bonbons au Coca …

 

  • Tous les hôtels Péruviens disposent de bouteilles d'oxygène.  Vous ne vous sentez pas bien en altitude, n’hésitez pas demander à la réception de l'hôtel. 5 minutes d’oxygène suffiront à vous soulager. Mais n'en abusez pas car votre organisme pourrait s'accoutumer au manque d’oxygène.

 

  • Si vous prenez des bus touristiques ou les services d’une agence de voyage, demandez toujours s'ils disposent d’oxygène car c'est une obligation au Pérou.

 

Si malgré tout, vous êtes atteint du « Soroche », il n’y a pas grand-chose d’autre à faire que de se reposer en attendant que le corps s’acclimate à l’altitude, ou de redescendre à basse altitude.

 

Si vous souffrez du cœur, pensez à consulter votre médecin avant d’entreprendre votre voyage.

 

Il est indispensable de respecter une période d’acclimatation avant d’entamer des treks à altitude élevée.

 

 

Pour toute question ou doute, contactez-moi.

 

 

 

Mal d'altitude, mal des montagnes au Pérou
Mal des montagnes, mal d'altitude au Pérou

© 2015 by Mc

  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
Contact : 
Email : peroubymc@gmail.com
WhatsApp : 0033 630378138
Tel Péruvien : 0051 991309099