Archive
Recherche des tags
Restez connecté
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Posts récents
Please reload

Please reload

La fibre d’alpaga, quelle est son histoire ?

27/08/2018

L’alpaga (vicugna pacos) a comme origine l’Amérique du Sud (Pérou, Bolivie, Chili, Argentine…). Les pays d’origine ont malgré tout la plus grande population qui se chiffre à plusieurs millions d’alpagas et ce sont eux qui produisent la plus grande quantité de cette fibre (autour de 6500 tonnes par an).

 

 

 

L’alpaga est élevé depuis des millénaires dans cette région du globe où il vit dans les montagnes, sur les plateaux andins, et est habitué aux conditions arides (grands écarts de température, pâturage à faible repousse…).

 

L’alpaga sert à produire de la fibre pour les vêtements

 

Surnommée « La fibre des dieux », la toison des alpagas était autrefois réservée à la noblesse inca mais s’est depuis démocratisée. Avec l’arrivée espagnole en Amérique du Sud, les alpagas ont pratiquement disparus et ont beaucoup changé pour plaire aux nouveaux arrivants.

 

De nos jours, le Pérou a développé une réelle industrie avec la fibre de l’alpaga. Même si les fibres y sont de plus en plus triées selon leur douceur.

 

Les caractéristiques de la fibre d’alpaga sont le résultat d’un long processus d’adaptation à son milieu ambiant, la Cordillère des Andes. L’alpaga vit jusqu’à 4.500 m d’altitude où les conditions climatiques sont extrêmes, avec 30ºC d’écart de températures entre le jour et la nuit, une oxygène raréfié, des rayons solaires intenses et des vents glacés.

 

Sa laine est fine (24 microns de diamètre en moyenne contre 50 pour le mouton), thermique et légère car elle contient des micros bulles d’air, imperméable, ininflammable et résistante aux radiations solaires. Ses propriétés thermiques sont supérieures à celles du mohair et du cashmere et bien évidemment du mouton.

 

 On trouve différentes qualités, celle du "suri" est meilleure que le "huacaya" et on peut sentir la différence de douceur entre le "baby alpaga" (animal de moins de 2 ans) et l’adulte. La fibre d’alpaga possède la plus grande diversité de coloris au monde, 17 teintes naturelles différentes, du blanc au noir, en passant par des tons de gris et marron.

 L’alpage est tondu une fois par an et donne 3 kg de laine en moyenne.

Please reload