Archive
Recherche des tags
Restez connecté
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Posts récents
Please reload

Please reload

La Saga Inca Kola, le Coca-Cola du Pérou

11/09/2017

L'Inca Kola est une boisson gazeuse péruvienne. Ce cola est vendu quasi exclusivement au Pérou où il est la boisson gazeuse nationale.

 

Le Pérou est le seul pays du monde où Coca-Cola n’a pas réussi à s’imposer. La population locale lui préfère définitivement une boisson jaune fluo au goût douceâtre. Une couleur pisseuse et un goût de chewing-gum.

 

Son histoire :

En 1910, près de Rimac, un des plus vieux quartiers de Lima, la famille Lindley, immigrée d'Angleterre crée une petite entreprise d'embouteillage à laquelle ils donnent leur nom. Cette entreprise devient peu à peu une réussite. En 1928, elle devient formellement liée au Pérou, où José R. Lindley devient son premier directeur général.

 

 

Grâce à ses relations amicales avec un fabricant de boissons locales, Lindley apprend la recette d'un breuvage ancestral préparé à partir d'une plante locale, la verveine odorante (Aloysia citrodora), la Hierba Luisa. Il en apprécie le goût et expérimente des mixtures variées, d'autres ingrédients et différents niveaux de gazéification jusqu'en 1935, où la compagnie lance "Inca Kola" sous le slogan "Il n'y a qu'un Inca Kola et il ne ressemble à aucun autre" (Inca Kola sólo hay una y no se parece a ninguna), un parfum unique, une boisson sucrée faiblement gazeuse.

Au milieu des années 1940, Inca Kola est déjà le leader du marché à Lima, et, grâce aux innovations introduites en 1945, la capacité d'embouteillage croît fortement et régulièrement et positionne ce produit comme une boisson traditionnelle péruvienne, en utilisant les symboles iconographiques nationaux, dont la référence à l'Empire Inca.

À la fin des années 1950, Inca Kola bénéficie d'une énorme augmentation de la consommation nationale, qui atteint 38 % du marché en 1970, éclipsant tous les autres sodas au Pérou et s'établissant fermement comme la "boisson du Pérou" (La Bebida del Perú).

 

en 1999 Coca-racheta une majeure partie des parts d’Inca Kola et devenant par la même son propriétaire et ce après une lutte acharnée qui tourna souvent au ridicule tant la marque américaine déploya les armes lourdes pour tenter de distancer, sans succès, l’Inca Kola.

A ce jour, Inca Kola dépasse toujours Coca-Cola dans les chiffres, avec 32% de parts du marché, contre 26% pour Coca-Cola.

Please reload